Accueil Blog Quand les Arts se rencontrent… au Purgatoire – 54 Paradis

Quand les Arts se rencontrent… au Purgatoire – 54 Paradis

par noisette
Purgatoire Tango 20

J’adore aller au musée, mais alors voilà, entre mon boulot, mon blog, mes tests culinaires, l’aménagement de mon appart, mes cours de salsa, la piscine (je viens tout juste de reprendre), la famille (j’essaye d’aller les voir un peu quand même), mes amis et puis … du repos tout de même (ça existe ce mot « repos »?)… il ne me reste pas beaucoup de temps! Mais voilà, j’ai trouvé l’alliance parfaite, ce que j’appellerai l' »Art de vivre d’Alain Cirelli », au Purgatoire – 54 Paradis.

MAIS DE QUOI PARLE-T-ON?

Alain Cirelli, que j’ai eu la chance de rencontrer, a fondé un concept très original. A côté de ses activités en conseil culinaire, de ses cours de cuisine (d’ailleurs faudrait bien que je teste pour vous dire!), de l’organisation d’évènements d’entreprises et j’en passe, il anime des expositions d’artistes du monde entier au Purgatoire – 54 Paradis.

Ouvert à tous pour faire découvrir au grand public ces expositions, le Purgatoire peut être privatisé pour des évènements d’entreprises et, afin de remercier ses clients (entreprises, artistes, journalistes), et de partager sa passion, Alain Cirelli organise des cocktails pendant lesquels fusionnent ces deux arts.

Ce lieu est à découvrir pour les amateurs d’art, un loft évènem:ntiel qui allie art culinaire et art contemporain.

Illustration en images avec l’exposition « Fritto Mixto » de Haby Bonomo, un artiste peintre argentin. Une exposition qui se déroule entre le 8 et le 31 janvier 2014.

VOYAGE AU PAYS DU TANGO

L’œuvre la plus impressionnante? Une succession de panneaux mis bout à bout pour obtenir une fresque de 12 mètres de long sur lesquels se succèdent des dessins qui me rappellent un peu les œuvres de Sempé. Et pour animer l’espace et le cocktail déjeunatoire dont j’ai eu le plaisir de participer, le groupe Tsigane Tango était présent. Entre rythme Tsigane et danses sensuelles, on se voit inconsciemment bouger les hanches et les épaules, pris d’une étrange envie de se fondre dans le décor et de s’essayer à ses danses magnifiques…

Purgatoire_tango-22 Purgatoire_tango-44
Purgatoire_tango-23 Purgatoire_tango-29

PUBLICITÉ
UNE GASTRONOMIE D’INSPIRATION ARGENTINE

Ce n’est pas tout mais qu’est ce qu’on y mange et quelle est donc cette inspiration Argentine?

Du velouté de maïs revisité, de la salade de quinoa, une déclinaison d’empañadas à la viande, aux épinards, au maïs, au jambon, des petites galettes aux champignons… exquis! Sans parler du petit intrus: un jambon ibérique Bellota de 24 mois…

Purgatoire_tango-40 Purgatoire_tango-10
Purgatoire_tango-13 Purgatoire_tango-9
Purgatoire_tango-7 Purgatoire_tango-16

La recette phare dont je vous parlais plus haut, a pris son inspiration dans l’œuvre « Averse / El aguasero », une toile de Haby Bonomo de 2009. Il s’agissait des champignons parapluies à l’averse de sauce au choix (huile d’aneth, sirop de tomate, réduction balsamique). En fait, il s’agit tout simplement d’un champignon planté sur une mini fourchette, sur lequel on verse une fine pluie de sauce et une touche de fleur de sel. Très simple mais fallait-il y penser!

Purgatoire_tango-19 Purgatoire_tango-18

En tout cas, c’était bon et j’ai même testé à la maison: voici mes champignons de Paris à l’averse de réduction balsamique, et sa touche de sel rose de l’Himalaya!

Champignon_averse-1 Champignon_averse-2

Ce n’est pas tout, j’ai pris plein d’autres magnifiques photos, je vous invite à les découvrir sur mon album Facebook juste ici.

0 commentaire

A découvrir sur le blog

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.