Accueil Blog Un chef en Bretagne

Un chef en Bretagne

par noisette
Culinart 132

Je ne pouvais pas me limiter à mon article autour du Festival Culin’Art pour vous faire découvrir toutes les subtilités du Chef Nicolas Penven, de Pont-Aven. Trois soirs de suite, il a su séduire à l’unanimité tous les hôtes du Domaine de Pont-Aven, sans parler des deux buffets déjeunatoirs et du petit-déjeuner servi tous les matins.

LES DINERS DU CHEF

Je vous laisse juger par vous-même en vous livrant les menus de chacun de ces soirs. Faites-en votre source d’inspiration: rien de mieux que de s’inspirer de la cuisine des chefs!

Le premier soir

Une mise en bouche délicieuse avec des plats très frais et forcément de saison. Du poisson, des aubergines et de l’abricot, des produits de Bretagne tels que le caramel au beurre salé, suivez-moi:

Pour l’entrée, une assiette surprenante et fraîche avec l’œuf (cuit à basse température, une cuisson qui se rapproche de l’œuf poché), fricot d’aubergine rôtie et d’abricots secs, sablé parmesan. En plat, un pavé de cabillaud au sel de Guérande, grecque d’artichauts et crevettes grises.

On termine avec le dessert et son entremets caramel au beurre salé, mousse poires et poires rôties…

CulinART-19 CulinART-28
CulinART-31 CulinART-32

Le deuxième soir

Tout d’abord, un délicieux tartare de daurade et courgettes acidulées, melon à l’estragon puis, suite à la côte de cochon aux coquillages, financier « pomme de terre – andouille », un plat très original et plein de saveurs.

Un dessert breton par excellence mais quand c’est du maison, c’est tellement bon: le petit palet breton avec des pommes confites et une glace yaourt bulgare…

CulinART-90 CulinART-92
CulinART-12 CulinART-95

Le troisième soir

Après un apéro surprise lors du dernier concert le dimanche soir avec des petites verrines de foie gras au pain perdu, le menu n’a encore une fois pas manqué de nous surprendre agréablement. En entrée, un émincé de volaille sauce xérès cacao. Un plat composé de filet d’églefin vapeur et nory, avec une brunoise de légumes de saison façon « thé breton » (dans un consommé de poisson, langoustines, le tout parfumé au foin, feuilles de menthe, écorces d’orange et de citron).

En dessert, un succulent vacherin glacé confiture de lait, vanille fleur de sel et sa marmelade de fruits rouges au vinaigre balsamique. Un réel coup de coeur pour ce dessert très frais (je ne suis pas fan de la confiture de lait et pourtant là, j’en aurais bien pris une deuxième portion!).

CulinART-126 CulinART-128
CulinART-131 CulinART-129

Alors, ça vous inspire tout ça?

LA CRIÉE ET LA PÊCHE AUX HUITRES… avec le Chef!

Entre ces délicieux repas, le chef m’a même proposé de partir à la criée de Concarneau le samedi matin. J’avais déjà visité le marché au poisson de Tokyo et sa criée mais là j’ai vécu une expérience totalement différente. Étrangement, tout est électronique à Concarneau par rapport au Japon où c’est encore à la voix.

Il faut savoir que le chef choisit ses fournisseurs et ne sélectionne que des produits locaux, frais, et qui méritent d’être mis en valeur. Par exemple, pour les huîtres, nous avons été dans une petite ferme ostréicole typique et très sympathique. Un chef authentique et sympathique!

CulinART-47 CulinART-35
CulinART-64 CulinART-61

Ça promet de belles aventures à venir, qu’en pensez vous?

0 commentaire

A découvrir sur le blog

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.