Accueil Blog Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques

par noisette
Cuisine Thailandaise 3

Basilic thaï, citronnelle, lait de coco, gingembre, la cuisine thaï est une cuisine parfumée et pleines de saveurs. Mais au delà du célébrissime pad Thaï, connaissez-vous tous les contours et toute la richesse de cette cuisine emblématique d’Asie qui titille nos papilles ?

Je vous propose dans cette article, un petit tour gustatif de la cuisine Thaïlandaise… à vos baguettes, c’est parti !

Les plats typiques de la cuisine thaï

Pour revenir à notre fameux pad Thaï, sachez que la cuisine Thaï ne se limite pas à ce seul plat, mais je vous l’avoue, ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver tant les cuisines asiatiques se mélangent en France pour finalement toutes se retrouver dans un restaurant « chinois ».

Alors pour faire le point, voici les grandes catégories de plats typiques de la cuisine Thaïlandaise :

Les salades Thaï avec notamment la salade de poulet thaï ou Laab Kaï / Larb Kaï, salades de papaye verte, ou encore les salades avec de la mangue (comme par exemple ma recette de salade Thaï de crevettes à la mangue).

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques
Salade thaï à la mangue

Les soupes dont la plus connue est la soupe de poulet au lait de coco Tom Kha Kai, mais il existe toute une déclinaison de soupes très parfumées. Si l’envie vous en prend soudainement, je vous invite à découvrir la soupe la soupe de poulet Thaï à la citronnelle facile et très rapide à faire.

Recette Soupe Crevettes Thai 4
Soupe de Crevettes à la Thaï

Le riz sauté thaï ou les nouilles sautées (aussi appelées pad Thaï) sont parmi les plats les plus typiques de la cuisine thaïlandaise. En effet, c’est une cuisine qui est avant tout rapide, pratique, et qui a toujours été très populaire… avant d’être reprise par la très tendance street food. Le riz sauté présente l’avantage d’être rapide à faire et se décline de multiples façons (ex: Riz sauté thaï à l’ananas ou encore les nouilles sautées au boeuf et au brocoli) en fonction des ingrédients que vous avez à disposition ou de vos restes de la semaine (c’est un excellent plat anti-gaspi).

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques
Riz sauté à l’ananas

Les curry thaï … sans doute mes préférés. Rouge, vert, jaune, les currys se déclinent sous toutes couleurs et sont pleins de saveur. Si vous avez le palet sensible, une touche de lait de coco vous permettra facilement d’adoucir votre assiette et d’apprécier le plat sans boire cul sec votre verre d’eau (ce ne sera d’ailleurs d’aucune utilité…) :-). Ca vous dit ? Je vous invite à regarder cette recette de curry rouge de canard à la Thaï, ou une autre de mes très nombreuses recettes sur le blog.

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques
Curry de canard
PUBLICITÉ

Techniques et principes de la cuisine Thaï

Comme évoqué quelques lignes plus haut, la cuisine Thaï est avant tout une cuisine de type Street Food qui doit être rapide et pratique. Dans les marchés et plein d’endroits de la ville vous trouverez des carrioles proposant de nombreux plats cuisinés minute. Ce sont d’ailleurs souvent les plus petits buibui, ancêtres de nos food trucks occidentaux, qui sont les meilleurs !

L’arme fatale de la cuisine Thaï : le Wok. Le principe de la cuisine au wok est de cuire très rapidement à une température très élevée. Les aliments saisis et gardent leur texture (les légumes doivent rester croquants) et leur goût. La cuisine s’adapte à cet ustensile puisque la découpe des ingrédients correspond plus ou moins à leur temps de cuisson. Les ingrédients les plus long à cuire sont découpés finement de sorte à accélérer la cuisson, tandis que les ingrédients qui cuisent vite sont découpés en de plus gros morceaux de sorte à permettre de les garder un peu plus longtemps dans le wok. A vous d’essayer ! ;-)

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques

Deuxième élément essentiel de la cuisine Thaï : les herbes et épices. Elles sont essentiels à tout plat thaï qui se respecte. Elles apportent caractère et harmonie à l’ensemble du plat. Il est d’autant plus indispensable de goûter les préparations pour équilibrer chaque élément de la recette et ajuster en fonction du goût souhaité. Vous apprendrez rapidement en testant ! Très souvent du lait de coco ou du sucre de fleurs de palmier est ajouté pour adoucir et donner une texture savoureuse à l’ensemble du plat.

Que faut-il pour cuisiner Thaï ? (Ingrédients, herbes, …)

Le riz est la base de la cuisine thaï, comme dans de nombreus pays asiatiques. Il accompagne les currys … mais pas que ! Il n’y a rien de meilleur qu’un bon riz bien cuit ! D’où l’importance de bien le choisir. En France, on l’associe trop souvent à un souvenir d’enfance avec ce riz souvent dur et insipide de la cantine… Le riz c’est bon, c’est doux … et c’est très parfumé.

Le mieux pour trouver un bon riz est de se rendre dans une boutique asiatique. Vous y trouverez les riz les plus parfumés. De mon côté, je privilégie le riz impérial extra parfumé Thaïlandais. Il est en général vendu en format 5kg ou 20kg (les bras de Monsieur seront les bienvenus :-) ). Pour faire cuire son riz, un rice cooker vous permettra de le faire vite et bien en toute tranquillité et vous garantira une texture parfaite. Vous pouvez désormais en trouver partout à des prix très accessibles.

Au delà de son importance, le riz est votre allié … il permet d’adoucir les épices. Pour ceux qui apprécient moyennement le riz, il y a également les nouilles, l’autre base des plats thaïlandais (recette pour les amateurs de nouilles).

Recette Pad Tahi Vegan Tofu 13
Pad Thaï

Autres ingrédients utiles que vous connaissez certainement déjà

La pâte de curry, le piment, l’ail, les échalotes, la coriandre, la citronnelle, le fameux basilic Thaï (un must-have pour vos salades ou les crevettes sautées). Ce dernier est indispensable pour bien réussir nombre de vos plats en apportant une belle touche de fraîcheur.

Ceux que vous n’utilisez ou ne connaissez pas ou peu

Vous le connaissez certainement, mais l’utilisez-vous : le gingembre. Le gingembre est une racine que je mets un peu partout. Bien dosé, il apportera une touche très savoureuse à vos plats. Je vous conseille cette recette de Calamar citron gingembre pour vous convaincre !

Cuisine Thaï: les bases, astuces, plats typiques
Calamar citron gingembre

En Thaïlande, une autre racine cousine du gingembre très utilisée est le galanga. Le goût du galanga et du gingembre est proche, mais le galanga apporte une note légèrement mentholée que le gingembre n’a pas. De quoi apporter encore plus de fraicheur et de goût dans vos plats.

La sauce poisson est un indispensable pour préparer vos sauces et assaisonnements. Si vous ne l’avez jamais utilisée, allez y doucement pour apprendre à bien la doser (elle est très salée). Vous la retrouverez dans de nombreuses salades Thaï (exemple avec cette salade de vermicelles aux noix de cajou) et dans de nombreux plats d’inspiration thaï comme cette recette de salade de melon à la thaï.

Avis aux maladroits, il vaut mieux éviter de faire tomber sa bouteille de sauce poisson dans le frigo ou dans la cuisine, ou vous êtes partie pour une belle session de nettoyage, car cette sauce a une odeur très prononcée…

D’autres questions ? Des astuces ?

C’est fini pour ce petit tour de la cuisine Thaï. Difficile de tout dire en seul article, alors n’hésitez pas à réagir en commentaire, ou à me demander des précisions. Vous pouvez aussi partager avec nous vos astuces, ou vos recettes en commentaire ou sur Instagram / Facebook.

Cuisine Thailandaise 2
Le riz Thaï
{avg} ({per}) {total} vote{s}
0 commentaire

A découvrir sur le blog

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.