Accueil ASTUCES & BIEN-ÊTRE DLC – DLUO : comment s’y retrouver ?

DLC – DLUO : comment s’y retrouver ?

par noisette
Dlc Dluo 2

10 millions de tonnes d’aliments consommables partent à la poubelle chaque année en France. Niveau mondial cela représente 1,3 milliards de tonnes d’aliments jetés par an … soit 41,2 kg d’aliments jetés chaque seconde… Vertigineux n’est ce pas ?

A l’heure où l’eco-responsabilité citoyenne est de mise, le gâchis alimentaire persiste malgré tout haut et fort. Cela vous étonne ? Pourtant c’est bien vrai, et il y a quelques petites choses à savoir, sur lesquelles nous pouvons directement agir.

QUELLE SITUATION EN FRANCE ?

Pour limiter le gâchis, le gouvernement français a faciliter le don d’aliments vers les organismes demandeurs dans les grandes et moyennes surfaces. Mais malheureusement ce n’est pas assez. Nous avons tous, à notre échelle, une responsabilité. La règlementation impose pour les denrées des DLC (dates limites de consommation), ainsi que des DDMs (date de durabilité minimale) pour la sécurité du consommateur. Sachez tout de même que ces normes sont des indicateurs. Pour certains aliments, le dépassement n’est pas une catastrophe et le produit est toujours consommable. Mais on l’avoue, ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver et personne n’a envie de tomber malade…

Comment s’y retrouver dans ce dédale ? Voici quelques clés, qui nous espérons, vous permettrons d’y voir un peu plus clair et de limiter le gâchis à votre niveau.

PUBLICITÉ

DLC, DLUO, DDM ? QUELLE DIFFERENCE ?

DDM et DLUO

La DDM (date de durabilité minimale) a récemment remplacé la DLUO (date limite d’utilisation optimale). Cette DDM est mise en place pour les produits secs (conserves, céréales, gâteaux..). L’emballage du produit indique « à consommer de préférence avant le … ». Ils faut savoir que ces produits secs peuvent être consommés plusieurs semaines voire plusieurs mois après la date indiquée. Il vous suffit de les conserver dans de bonnes conditions : à l’abri de l’humidité et de la chaleur et pour certains, en dehors de la lumière.

La seule chose que vous risquez c’est une légère altération du goût, peut être un peu plus fade, mais pas de risque pour la santé. Un peu de bon sens tout de même… si vous avez une boite de conserve rouillée, avec un couvercle gonflé, vous devrez la jeter. Si vos produits présentent des traces de moisissures, une odeur ou une couleur étrange, il faudra également s’en débarrasser. Ne prenez pas de risque non plus !

DLC

La DLC (date limite de consommation) concerne les produits dits « périssables », plus fragiles, pour lesquels un risque microbiologique est possible (viande, poisson, lait frais…). L’emballage indique alors la mention : « à consommer jusqu’au ». En cas de dépassement de date, vous risquez une intoxication alimentaire liée au développement de bactéries pathogènes dans le produit.

Une fois le produit ouvert, la DLC n’est plus valable. Le produit doit être consommé dans les plus brefs délais. Encore une fois, faites appel à votre bon sens. De manière générale, des tranches de jambon se conservent 2-3 jours une fois l’emballage ouvert. Mais si le lendemain de l’ouverture le jambon présente un aspect visqueux, l’odeur ou la couleur a changé : jetez-le.

QUELQUES PRODUITS A LA LOUPE

Malgré ces conseils, il peut s’avérer difficile de juger de la bonne conservation de vos produits. Voici quelques produits passés à la loupe…

LES YAOURTS

Combien d’entre vous se sont déjà posés la question : « mon yaourt est périmé depuis 3 jours, est ce que je peux le manger ? ». Le yaourt est un cas un peu à part : plus il est vieux, plus il s’acidifie. L’acidité limite la prolifération bactérienne. Jusqu’à une semaine après péremption, vous pouvez le manger. Seul bémol: il sera un peu plus acide.

DLC - DLUO : comment s'y retrouver ?
Les yaourts

LES VIANDES

Jusqu’à DLC, les viandes, si conservées dans de bonnes conditions, sans rupture de chaine du froid, peuvent être consommées sans crainte. Il peut arriver que la viande soit avariée sans dépassement de la DLC, suite à une rupture de la chaine du froid à un moment donné.

Fiez vous à la couleur et à l’odeur du produit. Au moindre doute, jetez-la. Pour mieux vous y retrouver, le porc avarié prend une couleur violacée, le boeuf et le gibier une couleur brunâtre et la volaille une couleur gris – jaune.

DLC - DLUO : comment s'y retrouver ?
La viande crue

LES OEUFS

Les oeufs ne possèdent ni DLC, ni DDM mais une DCR (date de consommation recommandée). Celle-ci est fixée à 24 jours après la ponte (date qui figure sur l’oeuf). Il est tout de même possible de consommer un oeuf quelques jours après dépassement de cette date.

Attention tout de même à ne pas consommer les oeufs fêlés, qui peuvent présenter un risque bactériologique. Si vous avez un doute, petite astuce : plongez votre oeuf dans un saladier d’eau froide. S’il reste au fond, il est frais. S’il remonte légèrement il peut être consommé cuit. S’il flotte, il est bon à jeter.

Oeufs 3
Les Oeufs

LE BEURRE

Il possède une DDM, comme les oeufs. Même après dépassement de la date, il reste consommable: les bactéries ne se développent pas dans les corps gras. Au fur et à mesure du temps, il prendra une couleur jaune foncée, signe de rancissement. A ce stade, pas de soucis : enlevez la partie jaune foncée à l’aide d’un couteau, et le tour est joué.

LE LAIT

Le lait frais, au rayon frais, possède une DLC. Il est à conserver au réfrigérateur. Une fois ouvert, il est à consommer dans les trois jours. Idéalement, ne dépassez pas la DLC. Le lait « frais » est chauffé à 100°c, ce qui ne permet pas la destruction de tous les micro organismes.

Le lait UHT quant à lui, est chauffé entre 140 et 150°C : tous les micro organismes sont détruits durant le process. Il possède dont une DDM. Fermé et stocké dans des conditions adéquats, il peut être consommé jusqu’à 2 mois après la DDM. Attention tout de même: si à l’ouverture il y a une odeur ou une couleur bizarre, une consistance plus ou moins épaisse, jetez le. Une fois ouvert, il doit par contre être consommé rapidement et conservé au frais.

DLC - DLUO : comment s'y retrouver ?
Le lait

EN QUELQUES MOTS

Le sujet est loin d’avoir été traité en exhaustivité, mais nous espérons vous avoir apporté quelques billes… Et surtout, pensez bien à réutiliser vos restes de plats cuisinés pour les transformer en de nouveaux plats savoureux. Des restes de viande cuite, de pâtes ou de riz sont parfaits pour concocter vos bento pour apporter au travail : promis je vous fais un nouvel article recap anti gaspi très bientôt !

En attentant, n’hésitez pas si vous avez des questions ;-)

0 commentaire

A découvrir sur le blog

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.